Hoax secours !

Un petit tour au Louvre

Imaginez que ce week-end vous n’avez rien de prévu. Divorcé vous avez les enfants ce week-end alors vous vous dites que c’est l’occasion de les éveiller culturellement. Direction Le Musée d’Orsay (d’où vient d’ailleurs le tableau ci-dessus) !

En chemin vous croisez une amie, une pipelette de première catégorie qui sait tout, les dernières infos, les bons plans etc. Vous échangez un peu sur les news de la famille, la santé du chien de la voisine, le temps qui va se gâter début de semaine prochaine. En dix minutes vous refaites le monde pendant que les enfants piétinent d’impatience de voir enfin La Joconde.
Dernier petit échange avec votre copine, vous dites que vous allez au Musée de Louvre. C’est alors que celle-ci sort de son sac le Figaro du jour et arbore fièrement un article trouvé dans la rubrique culturelle : «Un panneau demande aux visiteurs de ne pas déféquer sur le sol aux alentours du palais du Louvre. Un avertissement seulement écrit… en mandarin» … ça alors, un chinois seraient-il moins respectueux qu’un allemand ou un anglais ? Incroyable. Bon, du coup, intrigué par cette affaire vous faites rapidement le tour du musée en oubliant que les enfants ont des petites jambes.

Pas une pancarte, pas une seule plaque.  Peut-être sur Internet y a-t-il plus d’informations sur où trouver ce panneau. Smartphone en main vous tapez sur Google : « louvre mandarin panneau » et effectivement vous tombez sur les sites Le Point, Le Figaro et … ho c’est quoi ça : hoaxbuster.com. Un site d’info ? Allons voir ça.
Oui, on parle bien du fameux panneau, mais dès les premières lignes on est assez vite fixé sur la valeur de l’info donnée par la copine : «Quand la Nouvelle République, le Point et le Figaro recopient sans le vérifier un billet de blog du Monde, lequel recopiait déjà lui-même sans le vérifier un article de Vice, lequel recopiait lui aussi sans le vérifier un article de Quartz, qui reproduisait sans l’avoir remise en question la déclaration d’un guide, que se passe-t-il ?».
On nous aurait menti ? Et bien oui, tous ces médias tous aussi sérieux les uns que les autres ont été victimes d’un Hoax, d’une rumeur diffusée par Internet.
La plupart du temps, la copine vous envoie ça par mail et ça ressemble à ça : «(…) à la recherche d’un donneur de moelle du groupe sanguin AB pour sauver une petite fille appelée Noëlie», «La vignette automobile est bientôt de retour en France» ou encore «(…) des scientifiques russes auraient réussi à faire cuire un œuf placé entre deux téléphones cellulaires» etc. Un hoax c’est donc une version numérique d’une légende urbaine.

 

Peinture d’Honoré Daumier Crispin & Scapin. / Musée d’Orsay – Paris